Sign Up Now | Log In

Member Login




Reset password

Elizabeth Sombart - Frédéric Chopin: 21 Nocturnes (2018)



Artist:
Title: Frédéric Chopin: 21 Nocturnes
Year Of Release: 2018
Label: Fondation Résonnance
Genre: Classical, Piano
Quality: flac lossless
Total Time: 01:59:38
Total Size: 321 mb
WebSite:

Tracklist
---------
01. Nocturne No. 1 in B-Flat Minor, Op. 9 No. 1: Larghetto
02. Nocturne No. 2 in E-Flat Major, Op. 9 No. 2: Andante
03. Nocturne No. 3 in B Major, Op. 9 No. 3: Allegretto
04. Nocturne No. 4 in F Major, Op. 15 No. 1: Andante cantabile
05. Nocturne No. 5 in F-Sharp Major, Op. 15 No. 2: Larghetto
06. Nocturne No. 6 in G Minor, Op. 15 No. 3: Lento
07. Nocturne No. 7 in C-Sharp Minor, Op. 27 No. 1: Larghetto
08. Nocturne No. 8 in D-Flat Major, Op. 27 No. 2: Lento sostenuto
09. Nocturne No. 9 in B Major, Op. 32 No. 1: Andante sostenuto
10. Nocturne No. 10 in A-Flat Major, Op. 32 No. 2: Lento
11. Nocturne No. 11 in G Minor, Op. 37 No. 1: Andante sostenuto
12. Nocturne No. 12 in G Major, Op. 37 No. 2: Andantino
13. Nocturne No. 13 in C Minor, Op. 48 No. 1: Lento
14. Nocturne No. 14 in F-Sharp Minor, Op. 48 No. 2: Andantino
15. Nocturne No. 15 in F Minor, Op. 55 No. 1: Andante
16. Nocturne No. 16 in E-Flat Major, Op. 55 No. 2: Lento sostenuto
17. Nocturne No. 17 in B Major, Op. 62 No. 1: Andante
18. Nocturne No. 18 in E Major, Op. 62 No. 2: Lento
19. Nocturne No. 19 in E Minor, Op. 72 No. 1: Andante
20. Nocturne No. 20 in C-Sharp Minor, Posth. 1 No. 16: Lento con gran espressione
21. Nocturne No. 21 in C Minor, Posth. 2 No. 8

Les Nocturnes sont à Chopin ce que la Petite musique de nuit est à Mozart, un doux murmure, le chant très personnel qui parle directement au cœur, bouleversant en ce qu’il fait re-surgir des souvenirs depuis l’enfance. Une musique qui nous révèle à nous mêmes, réconciliant ainsi passé, présent, futur, comme chaque partition ainsi ressuscitée dévoile le propre cheminement spirituel et intime de Chopin, depuis le premier Nocturne, écrit à 17 ans (n°20) avant de quitter sa Pologne natal, jusqu’aux pièces de l’âge mûr liées à sa relation avec Sand …
De tous les Nocturnes composés, Chopin en écrit 7 à Nohant, entre 1839 et 1846, pendant l’été aux côtés de son amie amante infirmière mère, dans l’écrin préservé de sa propriété toute entière dévolue à l’art et à la correspondance des disciplines : musique évidemment, mais aussi littérature et poésie, peinture et arts plastiques …

Fidèle à l’éthique musicale défendue par Elizabeth Sombart, chacun des 21 Nocturnes ici réunis, réalise comme une guérison intérieure et profonde qui ne cesse de soigner, bercer, apaiser… D’où l’activité de la musicienne si engagée auprès de tout ceux pour lesquels la musique est un baume pour le corps, l’âme, l’esprit.
Dans cette écoute privilégiée des chants multiples (polyphoniques) que chante la main gauche, d’une admirable et très éloquente fluidité, la pianiste sait caresser les arabesques mélodiques de la main droite ; elle en révèle les bénéfices sonores, cet apport hautement spirituel et salvateur qui rétablit l’harmonie et la sérénité pour ceux auxquels sa démarche pédagogique (phénoménologie du geste et du son) fait sens.

D’une façon plus poétique et esthétique, une telle approche accuse la langueur bellinienne et crépusculaire de chaque opus ; c’est une immersion sincère et simple, donc éminemment accessible, vers cette extase sonore, à la fois libération, plénitude, révélation que les proches de Sand à Nohant frappés par le jeu enchanteur de Chopin soi-même, appelaient ” note bleue “. Enchantement, aspiration, élévation… tout ici réconforte et hypnotise sous les doigts d’une musicienne très inspirée.







Add comment